Appel à textes – Belle époque

Illustration temporaire Alphonse Mucha

Illustration temporaire Alphonse Mucha

Après le pays du soleil levant, les éditions Luciférines retournent en France, avec un bond dans le passé pour leur nouvelle grosse anthologie dont la sortie est prévue en septembre. Retour à Paris quelques 150 ans plus tôt, ses goguettes, bar à opium cachés, quartier latin en ébullition, fêtes foraines et salles de jeux, … Un siècle s’achève, les nouvelles découvertes scientifiques et technologiques soulèvent interrogations, expérimentation et imagination.

Notre parti pris n’est pas exactement l’horreur mais plus spécifiquement tourné vers l’esprit décadent ou fantastique, ses auteurs et les thématiques d’une époque où l’on s’intéressait à tout ce qui pouvait renverser codes, idées reçues et bonnes mœurs : expériences à l’éther et absinthe, exhibitions de freaks, fêtes foraines, cabarets, androgynes, voyous de Belleville, émergence d’une classe populaire citadine, affaires criminelles portées en spectacle, débuts de la psychiatrie, passion pour l’anthropologie mais aussi le spiritisme ; à partir des années 1870, les auteurs se passionnent pour tous les sujets sulfureux. Plongerez-vous avec nous dans cette Histoire décalée de France ?

Précisions importantes : Il ne s’agit pas d’une anthologie steampunk, le genre reste fantastique. Les nouvelles devront se situer au XIXe siècle, dans un contexte réaliste où des événements étranges peuvent émerger.

Il s’agit d’un hommage à la Belle époque, ce qui signifie que les nouvelles vont surtout se situer en France, l’Angleterre étant, à ce moment, à l’époque victorienne, ce qui n’est pas la même ambiance.

L’anthologie Belle époque est un projet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois et qui sera composée de deux parties. La première sera constituée d’hommages à plusieurs auteurs de l’époque. Etant donné la spécificité de l’exercice, des auteurs ont déjà été recrutés pour y travailler. Cet appel à textes permettra donc la sélection de 7 nouvelles.

Quelques références d’ambiance décadente : A-Rebours de Joris-Karl Huysmans, Les Diaboliques de Barbey D’Aurevilly, Les Contes cruels de Villiers de l’Isle-Adam, Monsieur Vénus de Rachilde, Monsieur Phocas de Jean Lorrain, …
Nous comptons bien sûr les précurseurs qui se sont aventuré dans le fantastique comme Théophile Gauthier, Mérimée, Maupassant, ou encore Baudelaire dont l’esthétisme a marqué la jeunesse fin de siècle.

Les éditions Luciférines est une structure associative. Les auteurs participants recevront deux exemplaires du titre et auront un tarif préférentiel sur le prix de l’anthologie.

Les textes ne devront pas excéder 35 000 signes. Aucun minimum imposé. Fin des soumissions le 26 avril.
contact@editionsluciferines.com