Florence Barrier

F. BARRIERNée en 1976 sous le soleil de Méditerranée, dans la bien nommée Venise provençale, Florence se passionne dès son plus jeune âge pour le mythe arthurien et les aventures chevaleresques qu’elle dévore au milieu des champs de lavande, bercée par le chant des cigales. C’est cette passion (obsession ?) qui la guidera tout au long de ses études, d’une Maîtrise de Lettres Modernes (université d’Aix-Marseille) jusqu’au DEA (Sorbonne, Paris), se spécialisant en littérature médiévale, publiant plusieurs mémoires et travaux de recherches (sous la direction du CUER MA), et tâtant aussi bien de la traduction de manuscrits que de la paléographie. Après avoir brièvement flirté avec l’enseignement, elle s’est exilée dans le Nord où elle est désormais chef d’entreprise et consacre son temps libre à ses (trop-nombreux-pour-les-citer) hobbies. Certains murmurent qu’elle collectionne les calices sacrés, les épées et les boîtes d’œufs. Aux dernières nouvelles, elle cherchait encore le Graal.

Éditions Luciférines
Caprices, anthologie Sombres Félins, mai 2016

Bibliographie sélective :
« Au bord de l’eau », Rêves d’Afrique, Éd. Voy'[El], 2016.
« Ernest »
, Otherlands by Gaslight, Éd. Otherlands, 2016.
« C’était mieux avant »
, Les Belles Histoires des Otherlands, Éd. Otherlands, 2015.