Joëlle Cordier

joelle

Originaire de Lorraine, Joëlle Cordier s’essaye à l’écriture de poèmes pendant son adolescence, puis de chansons quelques années plus tard. Son attirance pour le chant et les musiques actuelles à influence Pop/Rock l’entraîne vers la scène. Elle donne son premier concert en duo en 1987 et prête ensuite sa voix à plusieurs formations et enregistrements sonores. En 1993,  elle participe à la création d’un spectacle musical consacré aux Fleurs du Mal avec le groupe Tableau Noir.
Passionnée par la culture sous toutes ses formes, elle est gérante d’une entreprise de présentation et vente de faïences d’art en ligne depuis 2007. Sans perdre goût pour la littérature, elle pratique l’écriture à travers la description de collections.
Ses goûts pour la littérature la porte vers les écrivains contemporains comme Louis Ferdinand Céline, Albert Camus, Boris Vian, le style réaliste du XIXe siècle, la poésie métaphorique et subversive, les ouvrages philosophiques, et les auteurs underground américains tels que  Kerouac, William Burroughs, John Kennedy Toole pour sa Conjuration des imbéciles. Elle cite également Le Dieu des Petits Riens de l’indienne Arundhati Roy dont la licence poétique et l’originalité d’écriture l’ont durablement marquée.
Après des années d’expériences, elle signe, comme un retour aux sources, sa première nouvelle dans une anthologie consacrée à l’homme que traduisît Baudelaire.

Editions Luciférines
Dédale, Nouvelles Peaux collectif, mai 2014